Fourmis noire fourmis rousses fourmis rouges fourmis d'argentine

FOURMIS

Les fourmis peuvent sérieusement perturber votre activité. Ce guide de reconnaissance permet de mettre en place un programme efficace de protection contre ces insectes et de maintenir vos locaux sans nuisibles.

fourmis d'argentine

Fourmis d’Argentine

  • Originaire d’Amérique latine, elle est introduite dans le Sud de l’Europe dont la France.
  • 2–3 mm de long. Brun clair à brun foncé. Antennes de 12 articles sans massue. Thorax grêle, irrégulier et sans épines.
  • Omnivore. On la retrouve surtout dans les jardins et les vergers, elle envahit parfois les habitations. Vastes colonies à plusieurs reines s’étendant par fragmentation.
  • Ne pique pas mais peut mordre quand elle est inquiétée.

fourmis charpentière

Fourmis charpentière

  • Elle est présente dans toutes les villes et la plus grande partie de la France.
  • Une des plus grosses fourmis d’Europe, les ouvrières atteignent 13 mm. Tête et abdomen noirs. Thorax et pattes noirs à brun-roux selon les espèces. Grosse tête.
  • Vivent en colonies à une seule reine. Nid creusé dans le bois, parfois dans les poutres des maisons. Les dégâts peuvent être importants.
  • Ne pique pas mais la morsure peut être douloureuse. Secrète une forte odeur d’acide quand elle est dérangée.

fourmis pharaon

Fourmis pharaon

  • Originaire d’Afrique, introduite dans toute la France. Son nom provient du fait qu’on la considère comme un probable fléau de l’Egypte antique.
  • C’est une petite fourmi très grêle atteignant 1,5 mm. Jaune clair avec l’extrémité de l’abdomen souvent plus foncé. Antennes coudées avec une petite massue de trois articles.
  • Les colonies s’installent dans les endroits chauds et humides tels que les murs des cuisines, des restaurants, des hôpitaux…
  • L’activité est nocturne. Omnivore, elle se nourrit surtout d’aliments sucrés, de viande, d’insectes morts…
  • La colonie peut comporter plus d’un million d’individus. Les nids sont parfois installés profondément dans les murs et les fondations.

Fourmis noire

Fourmis noire des jardins

  • Commune partout dans les jardins.
  • Ouvrière de 3 à 5 mm. Elle est de couleur noire.
  • Fourmilière dans la terre, sous les roches ou sous les dalles, parfois à la base des murs, sous les écorces dans les souches et les troncs creux. Une colonie peut regrouper cinq à dix mille individus.
  • Elle se nourrit principalement du miellat des pucerons mais peut aussi rentrer dans les maisons à la recherche de déchets alimentaires.
  • Forme de grands essaims de fourmis volantes par temps chaud en juillet-août.

fourmis rouge

Fourmis rouge

  • Commune dans les bois et les jardins.
  • Ouvrière de 3,5 à 5 mm. Couleur orangée. Thorax étroit avec deux épines. Abdomen avec un pétiole allongé de deux articles.
  • La fourmilière comporte plusieurs reines. Le nid se trouve dans la terre, les troncs d’arbres, sous les pierres, les branches tombées au sol…
  • Elle se nourrit principalement de miellat des pucerons. Reste cachée dans la journée, sort la nuit.
  • Lorsqu’on la dérange, elle pique avec son aiguillon, provoquant une vive douleur pouvant persister plusieurs heures.

fourmis rousse

Fourmis rousse des bois

  • Commune dans les bois où elle construit de grands dômes, faits de débris végétaux.
  • Les ouvrières mesurent de 4 à 9 mm. Elles sont rousses avec l’abdomen noir.
  • Prédatrices, elles consomment des insectes et des matières carnées mais recherchent aussi le miellat de puceron et les matières sucrées.
  • Très agressives, elles ne possèdent pas d’aiguillon mais projettent un venin très riche en acide formique pouvant provoquer des brulures violentes.

Tous droits réservés. Toute représentation même partielle est interdite.